Aller au contenu

L’EPSI s’implante à Rennes et prépare sa rentrée 2020

EPSI

L’école d’ingénierie informatique, qui compte 12 implantations en France et à l’étranger, fera sa rentrée en octobre 2020 sur le campus des Ecoles Supérieures du Développement des territoires. L’EPSI propose des programmes de bac à bac +5 et de la formation professionnelle, pour tous les métiers de l’informatique. Entretien avec Alexandrine Grohs, directrice de l’EPSI Nantes et Rennes.

 

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots l’EPSI ?

L’EPSI est une école d’ingénierie informatique qui prépare aux différents métiers de l’informatique : du développement web aux métiers de l’infrastructure réseaux en passant par la cybersécurité. A travers des programmes de niveau bac à bac + 5, nous proposons des validations de diplômes et titres tels que le BTS « Services Informatiques aux Organisations » (diplôme d’Etat de niveau bac +2) et le « Bachelor Concepteur Intégrateur DEVOPS SYSOPS ». Ce dernier prépare à un titre RNCP de niveau 6 (bac +3), qui permet aux apprenants diplômés de ce 1er cycle de savoir développer des solutions applicatives adaptées à une infrastructure en langage objet, de les tester et de les intégrer de façon continue à une infrastructure ou encore de concevoir et améliorer des bases de données, avec des notions de gestion de projets.

Pour ce « Bachelor », nous proposons deux parcours : le parcours DEVOPS pour « Concepteur-Développeur d’applications » et le parcours SYSOPS, pour « Administrateur systèmes réseaux et bases de données ». En fin de 5e année, les apprenants obtiennent le titre RNCP de niveau 7 « Expert en informatique et Système d’information ».

Nous avons aussi développé des formations continues, en créant des parcours en fonction des besoins des entreprises.

A Rennes, nous commencerons par ouvrir à la rentrée 2020 un programme pour le « Bachelor Informatique », sur le parcours DEVOPS. A terme, nous aurons les 5 années d’études sur le campus rennais.

Pourquoi une implantation à Rennes ? Quelles sont les possibilités d’emploi ensuite ?

Nous sommes partis d’un triple postulat : d’abord, Rennes est une ville très étudiante. Ensuite, nos entreprises partenaires nantaises ont presque toutes des implantations rennaises et elles ont besoin de nouveaux talents dans le domaine de l’informatique à Rennes. Ceci est d’autant plus vrai avec l’arrivée du TGV et la politique de la métropole rennaise de dynamiser le secteur de l’IT.

Enfin, depuis notre implantation à Nantes en 2002, nous avons constaté que les étudiants rennais ne viennent pas sur notre campus nantais. Nous faisons partie du réseau Compétences et Développement qui compte plusieurs écoles et elles font le même constat. Pourtant, tout le monde le sait : le secteur du numérique est sous tension à Rennes et plus largement en Bretagne. Selon une étude pilotée par ADN Ouest (1), le secteur du numérique comptait 73 000 emplois en Bretagne en 2019 : 9300 recrutements ont été effectués dans ce secteur tandis que 3700 postes restaient non pourvus.

Les possibilités d’emplois sont vastes : les secteurs rennais et breton se sont très largement développés pour toucher tous les spectres du domaine de l’informatique. Sur le territoire rennais, les besoins des entreprises concernent la cybersécurité, toute la partie développement web et applications, ainsi que la partie ingénierie des systèmes réseaux.

 

L’EPSI peut-elle répondre à ces besoins ?

Oui, avec les parcours DEVOPS et SYSOPS évoqués en amont. Les entreprises ont besoin de développeurs et de profils système réseaux. Nous sommes convaincus de l’intérêt de développer cette double compétence, DEVOPS et SYSOPS, en manque sur le marché aujourd’hui.

L’EPSI apporte toutes les bases des métiers informatique. En fin de cycle, les apprenants peuvent personnaliser leur parcours. Par exemple, en 4e et 5e année, ils peuvent se spécialiser en cybersécurité ou en big data. Nos programmes évoluent en fonction des besoins des entreprises. Même s’il existe des spécificités régionales, le besoin en recrutement est assez similaire partout en France.

 

Comment intègre-t-on l’EPSI ?

En post bac, post bac + 2 et post bac + 3. Il faut nous envoyer un dossier de candidature. Ensuite, vous devrez passer des tests puis un entretien. Nous considérons cet entretien comme l’étape la plus importante car nous sommes très attachés au savoir-être : l’attitude, le professionnalisme, la maturité. L’entretien permet de s’assurer de la motivation des candidats pour faire ces métiers qui sont des « métiers passion ». Pendant la crise sanitaire du Covid-19, nous avons dématérialisé le processus d’admission.

Tous nos apprenants et nos formateurs sont à l’écoute des nouvelles technos. Ce sont en majorité des professionnels qui ont envie de transmettre leurs savoirs sur 20 h ou 40 h de cours par semaine, mais aussi des informaticiens qui sont acteurs de la formation à temps plein. Nous disposons de plusieurs intervenants spécialisés par matière.

 

Quid des formations en alternance ? Quelles entreprises partenaires à Rennes ?

Nous avons des entreprises partenaires à la recherche de ressources : des entreprises nantaises qui ont des bureaux à Rennes et des entreprises rennaises. L’EPSI coache les apprenants pour réussir leur entretien ; nous leur donnons la méthodologie pour leur recherche d’alternance. Nous organisons aussi des « speed recruit », en mettant en relation un apprenant avec une entreprise sans passer par l’étape du CV.

 

Vous ne négligez pas les compétences linguistiques puisqu’il est possible de partir à l’étranger durant ses études à l’EPSI…

Tous nos apprenants ont des cours d’anglais, nous leur mettons des outils à disposition via des plateformes en ligne pour développer leurs compétences. En France, il y a un vrai blocage pour oser parler anglais. Mais pour autant, tous les informaticiens sont confrontés à l’anglais en permanence ne serait-ce qu’avec les tutos. Pour développer une ligne de code, l’anglais est indispensable.

Les étudiants ont la possibilité de partir en stage de langues à l’étranger. L’EPSI a une référente qui développe des partenariats avec des écoles ou des organismes à l’étranger. Nous les aidons aussi à effectuer des stages à l’international pour ceux qui sont en formation initiale. Enfin, nous leur proposons de faire une 6e année d’études à Montréal. Il y a deux ans, deux apprenants nantais y ont trouvé un job et ils y sont toujours. Pourquoi Montréal ? Le Canada a des besoins considérables en IT.

Plus largement, l’EPSI a des diplômés partout dans le monde ; le champ des possibles est vaste. Et les étudiants ont le luxe de pouvoir choisir où ils veulent travailler.

 

Un étudiant choisit-il son campus en fonction de ses possibilités de trouver un emploi sur le territoire ?

Je pense qu’un apprenant choisit son campus en fonction de ses envies de vie. Je viens de faire un entretien avec une candidate de Marseille qui postule à l’EPSI Nantes et Lyon parce que ce sont deux villes qui l’attirent. Rennes est une ville à taille humaine très dynamique : elle intéresse des étudiants qui ne veulent pas vivre dans des grandes villes. Rennes propose des activités culturelles variées. C’est une ville très attractive pour les Bretons mais aussi pour les personnes qui viennent de l’extérieur.

www.groupe-espi.fr

(1) « Enquête emploi et compétences du numérique en Bretagne » 2029, dans le cadre de l’Observatoire Régional des Compétences Numériques (ORCN).

Partager sur