Aller au contenu

"La richesse du tissu économique rennais attire des nouveaux talents de toute la France"

Terrasse de la gare de Rennes
Destination Rennes | ©Franck Hamon

Le cabinet de conseil Bretagne Mobilité Conseil, basé à Saint-Grégoire, est spécialisé dans l’accompagnement des nouveaux arrivants en Bretagne. Alors que la mobilité internationale reste très réduite aujourd’hui, la mobilité professionnelle et familiale en France a repris dès la fin du premier confinement. Marie-Christine Courtel, directrice du cabinet, revient sur les atouts du territoire pour ces nouvelles familles qui s’installent à Rennes, en provenance de Paris, mais pas seulement !

Marie-Christine Courtel Bretagne Mobilite ConseilLa mobilité professionnelle des Français a repris dès la fin du premier confinement, tandis que la mobilité internationale demeure très réduite. Marie-Christine Courtel, directrice du cabinet Bretagne Mobilité Conseil, le constate chaque jour : « à Rennes, la richesse du tissu économique est réelle, les entreprises recrutent et ce sont autant des grands groupes que des TPE/PME. Dans l’ensemble des mobilités nationales, l’arrivée de familles parisiennes est en légère augmentation. »

Dans le contexte de la crise sanitaire, certaines entreprises ont retardé leurs recrutements lors du premier confinement ; d’autres ont mis en place des solutions de télétravail avant de faire venir la personne sur place. « Les entreprises ont besoin d’un talent à un instant T. Leur activité doit se poursuivre. A la levée du premier confinement, tout s’est accéléré. »

Pour l’agence de relocation, les protocoles sanitaires ne simplifient pas la tâche, notamment pour les visites de maisons et d’appartements. Mais Bretagne Mobilité Conseil travaille depuis longtemps avec des outils numériques et avait déjà initié les visites virtuelles avant la mise en place des contraintes sanitaires.

Le numérique, l’industrie et l’agro-alimentaire en tête

Sur le bassin rennais, les recrutements interviennent dans les métiers du numérique, de l’industrie, de l’agroalimentaire, ainsi que dans le secteur du bâtiment. La question du suivi de conjoint est primordiale lorsqu’une famille déménage. « La métropole rennaise offre des pôles d’excellence dans plusieurs secteurs différents. C’est un avantage considérable dans la décision de mobilité pour le conjoint suiveur qui a ici des possibilités de rebondir. »

Ce qui plaît aux nouveaux arrivés ? « La qualité de vie, le développement des transports, la proximité avec Paris mais aussi avec la mer à 45 minutes de route. Hors contexte sanitaire également, une offre culturelle intéressante, des offres de gastronomie et de bistronomie très larges, des bars sympas et un tissu associatif très développé. Ici, on peut trouver de quoi assouvir ses passions. »

Lorsque les mobilités internationales reprendront, la métropole rennaise accueillera de nouveau des expatriés, principalement recrutés dans l’industrie, selon Marie-Christine Courtel qui salue une offre éducative internationale (principalement anglo-saxonne) de plus en plus diversifiée, « mais qui demande à être encore plus étoffée face à la demande ».

Partager sur